samedi 2 juillet 2016

D’Où Je Viens

Hello!


Ce billet est un peu particulier et très personnel, Je sors d'une période un peu sombre, d'ou mon absence et j'ai voulu la partager avec vous...

J'ai vécu la fin d'une très très belle histoire avec mon cheval de manière brutal & j'ai en fait perdu mon meilleur ami, mon pilier, mon Roch, mon Superdoudou....


D’Où Je Viens, c'était son nom, doudou pour les intimes! 
La même blague sur tous les terrains de concours... "Et il vient d'ou???"

Doudou vient de L'Orne, de Echaffour.

Il est né le 28/03/1991, il allait avoir l'age honorable de 25 ans.



Il a commencé sa longue, et variée, carrière de cheval de club en 1997 au centre équestre ou je débutais également ma petite carrière de cavalière.

je me souviendrais toujours de ma première fois sur son dos! Une vrai catastrophe, je n'ai absolument rien contrôlé et j'ai hurlé!!
Il m'avait fait très peur mais en même temps j'ai très rapidement été attirée que par lui, je ne voulais que lui en cours.

Il n'était franchement pas le chouchou des écuries, plutôt désagréable au box! A une époque il montrait les dents facilement et il couchait ses oreilles très volontiers.

Mais entre nous, je ne sais pas l'expliquer, mais c'était différent, il me tolérait plus que les autres...
A partir du moment ou j'ai pu sortir en concours c'était ce cheval que je voulais monter et aucun autre!



Et le 15 août 2010 au moment ou j'allais quitter le nord pour Paris, (au final que pour 1 an) j'ai décidé de l'acheter pour lui offrir une retraite bien méritée, il avait 19 ans.

Un grand chamboulement dans ma vie et dans la sienne aussi!

Mais il en a décidé autrement & nous avons vécu ensemble 5 merveilleuses années.

il a été mon cheval de club, de concours pendant plus de 13 ans & il a été mon cheval rien qu'a moi pendant plus de 5 ans!!

Ensemble on a eu des gamelles monumentales, on a eu de belles victoires, de belles balades, de beaux souvenirs...







Maintenant il faut que je me reconstruise, petit à petit...

Son absence est dure à vivre chaque jour, car mon monde tournait autour de lui, mon emploi du temps tournait autour de lui, mes dispos, mes weekend... ma vie...

Je ne peux pas j'ai Poney était une phrase que je disais souvent... Je ne la dis plus pour l'instant...

Je prend le temps de faire le deuil de mon ami, de mon cheval, de notre magnifique histoire.

Je fais le deuil de mon cheval, mais pas de ma passion, que j'espère retrouver un jour, pour l'instant l'humer n'y est pas.

J'ai tellement de temps libre que je suis perdue et je ne sais pas quoi en faire, j'ai essayé mais je ne trouve pas l'énergie, il faut dire que je lui consacrais bien 20h par semaine. 
Entre les sorties en semaines, les moments en tête à tête tous les weekend, les cours, les bons moments avec les copains...

Je le voyais bientôt plus que mon Homme.

Ce cheval m'a apporté tellement si vous saviez...



Je crois que je ne trouverais jamais tous les mots pour exprimer tout l'amour que j'ai pour lui!

Mon #Superdoudou en toute objectivité était le cheval le plus beau du monde le plus fort et le plus courageux (Euh ça non! Mais à deux on était les plus forts!)

 


Grâce à lui j'ai rencontré des gens formidables qui sont aujourd’hui des amis précieux sur qui je peux compter...
Et qui m'aident à remonter la pente, je commence doucement mais surement, la vie continue et les projets aussi...

il m'a aidé à grandir et à devenir la femme que je suis aujourd'hui, avec lui j'ai affronté mes peurs, partagé mes moments difficile, j'ai trouvé en lui le soutien dont parfois j'avais besoins, sur son dos j'oubliais tous mes problèmes, nous n'étions qu'un, j'ai vécu des moments magiques!

Maintenant je dois apprendre à vivre sans lui, ne garder en mémoire que les bons souvenirs et ils sont nombreux, il est en paix & bien au chaud dans mon cœur.

Il me manque tellement, pas un jour ne passe sans que je ne ne pense à lui.





D’Où je viens  28/03/1991-11/02/2016 RIP


4 commentaires:

  1. J'en ai les larmes aux yeux en lisant cette belle histoire! J'ai vécu une histoire similaire avec ma jument, Kourseul. C'est tellement dur de perdre le cheval qu'on aime, mais il restera toujours les souvenirs magnifiques et la douleur s'estompe avec le temps. Je te souhaite beaucoup de courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, oui c'est dur je m'accroche à mes souvenirs qui sont pour moi trés precieux
      Un jour à la fois 😌

      Supprimer